Navigo : design d'interface des bornes billettiques tactiles du réseau RATP

Un projet pionnier en France dans la conception centrée utilisateur

Pour sa première collaboration avec la RATP, attoma a conçu le processus d’interaction et l’interface graphique utilisateur des automates déployés dans le cadre de l’évolution vers la télébillettique : les bornes de rechargement du passe Navigo mises en service en 2004 et les appareils de vente de titres de transport, adaptés aux déficients visuels, lancés en 2007.

Engagée dans la modernisation de son service, la régie des transports d’Île-de-France a entrepris de remplacer les tickets magnétiques par des cartes sans contact et une partie des guichets de vente manuelle par des distributeurs automatiques. C’est dans ce contexte d’usage délicat qu’elle fait appel à notre agence en 2001 pour concevoir l’interface des bornes destinées au rechargement du passe Navigo. « Grâce à sa maîtrise de l’information voyageurs aussi bien en matière de signalétique que de design d’interface, attoma était l’agence qui comprenait le mieux nos enjeux et nos objectifs », explique Olivier Veyrune, alors chef de projet dans l’unité Management du design de la régie. L’équipe RATP s’appuie sur cette même expertise pour faire le choix de la technologie tactile, encore très peu répandue pour le grand public (l’iPhone ne fera son arrivée en France qu’en 2007 !), mais gage de rapidité et d’interactivité.

Nouvelle relation de service, nouvelle plateforme de paiement, nouvelles technologies, nouveau vocabulaire… Le projet Navigo représente un enjeu stratégique majeur pour la RATP et une révolution dans les habitudes de transport des Franciliens. Il s’agit donc pour l’agence de concevoir une interface qui raconte l’univers de la marque RATP et qui prenne en compte des logiques d’usage variées. Les équipes de conception ont construit par itération les wireframes, les prototypes, les personas et les parcours utilisateur au cours d’ateliers de co-création hebdomadaires, en impliquant des usagers à chaque étape pour qu’ils valident ou corrigent le modèle logique d’interaction, l’approche sémantique et les solutions design proposés. Elles ont notamment veillé à mettre au point une interface aussi intuitive et simple que possible et à créer un wording clair et précis, avec l’emploi de phrases actives, comme « Je choisis de », et de termes pratiques calqués sur les besoins réels des voyageurs.

Grâce à sa navigation facile et à ses textes expressifs, l’interface des bornes tactiles garantit des transactions très rapides : il faut seulement 3 écrans et quelques secondes à un abonné pour recharger son passe Navigo. Conçue en fonction des capacités de tous, elle propose un contraste visuel, une taille de caractères et un guidage vocal qui la rendent accessible aux personnes âgées et aux déficients visuels. « Attoma a su concevoir le produit juste par rapport aux contraintes et aux besoins, note Olivier Veyrune. Nous n’aurions pas conservé ces automates aussi longtemps s’ils avaient été une usine à gaz pour les techniciens de la RATP ou s’ils n’avaient pas obtenu l’adhésion des voyageurs. » Une justesse récompensée à deux reprises par l’Étoile de l’Observeur du design de l’APCI, en 2004, et en 2007.

Innovation
Une interface homme-machine grand public et performante

Compétences
tests utilisateurs
spécifications
prototypes
look & feel
design UX
design UI
design de services
design d’interaction
design d’information
ateliers collaboratifs